Media Release – National Coalition on Federal Transfers Launched

Equalization, Frontier Centre, Press Release (historic), Taxation, Uncategorized

(Une coalition nationale sur la formule des paiements de transfert voit le jour)

Coalition of six groups to put federal transfers to provinces on national agenda (• Une coalition composée de six organismes vise à promouvoir sur la scène nationale la question des paiements de transfert fédéraux versés aux provinces

OTTAWA, ON: An informal coalition of six not-for-profit and think tank organizations have agreed the issue of federal transfers to the provinces needs to be placed firmly on the national agenda.

As the current equalization agreement is set to expire in 2014, the coalition is hoping to shed some light on the current equalization scheme as well as the entire transfer system. Educating the public on these types of issues is the main contribution of Canadian think tanks. Public knowledge and awareness helps to ensure future agreements are both fair and equitable to all provinces and Canadians. Each of these organizations is working on independent research ideas that policy makers can consider in dealing with the imbalances created by the current system.

The Coalition members include:  the Atlantic Institute for Market Studies, Reseau Liberte-Quebec, Montreal Economic Institute, The Canadian Taxpayers Federation, The Frontier Centre for Public Policy and The Manning Center for Building Democracy. 

“The current equalization system does not encourage poorer provinces to develop certain of their natural resources because the ‘claw back,’ that is to say, the financial penalty, is too large. Over the course of the next few weeks, we intend to present a constructive proposal to remedy this situation,” said Michel Kelly-Gagnon of the Montreal Economic Institute (MEI).

Equalization, as currently designed, creates a massive pool of our money over which organized interests – including unions, business, provinces and even federal political parties – wrangle for their mutual benefit. That has to stop,” said Charles Cirtwill, President and CEO of the Atlantic Institute for Market Studies (AIMS). “We will be looking at ways to achieve the stated intent of equalization while getting rid of the back room deals and limited accountability.”

“Imbalances caused by the current system are damaging to recipient and donor provinces alike,” said Gregory Thomas, Federal and Ontario Director of the Canadian Taxpayers Federation. “Policy makers don’t appear to have a plan to fix the system. If this issue is not put on the national agenda now we risk another seven plus years of the same.”

Each of the coalition members’ mandates includes making positive contributions to Canadian public policy debates by educating the public and policy makers alike on public policy issues and potential alternatives.

Each of these organizations will be independently publishing commentaries, briefings and reports over the next year discussing alternatives to the current equalization and transfer scheme. Member organizations will also be launching public awareness efforts to ensure Canadians understand how important this issue is to the long-term economic health of the nation.

Coalition members will continue to work independently on their own projects both related and not to the issue of transfers. The coalition will work to give these member organizations’ work additional attention throughout the country.

 

For more information:

Ariane Gauthier, communications coordinator, Montreal Economic Institute – office: 514 273-0969 ext. 2231, cell: 514 603-8746, email: agauthier@iedm.org

Gregory Thomas, Federal and Ontario Director of the Canadian Taxpayers Federation – office: 1-800-256-0442 cell: 613-295-8409

Joanne Marcotte, Co-founder of the Réseau Liberté-Québec – 418-875-1678

Peter Holle, President of the Frontier Centre for Public Policy – office: 204-957-1567

Charles Cirtwill, President and CEO of the Atlantic Institute for Market Studies – office: 902-429-1143 ext.225, cell: 902-489-7699, email: charlescirtwill@aims.ca

Darrel Reid, Vice President, Manning Centre for Building Democracy – office: 403-255-08100

 

OTTAWA, le 9 mai 2012. – Une coalition informelle composée de six organismes sans but lucratif et laboratoires d’idées a été formée afin que la question des paiements de transfert fédéraux aux provinces devienne une priorité sur la scène nationale.

Puisque l’entente actuelle sur la péréquation arrive à échéance en 2014, la coalition espère éclaircir le fonctionnement du système actuel de péréquation ainsi que l’intégralité du système de paiements de transfert. Favoriser l’éducation des citoyens quant à ce type d’enjeux est la principale contribution des laboratoires d’idées canadiens. L’information et la sensibilisation aident à assurer que les ententes à venir soient justes et équitables pour toutes les provinces et pour l’ensemble de la population canadienne. Chacun des organismes membres de la coalition mène des recherches de façon indépendante, dont les décideurs pourront tenir compte pour corriger les déséquilibres causés par le système actuel.

Parmi les membres de la coalition, on compte : l’Atlantic Institute for Market Studies, le Réseau Liberté-Québec, l’Institut économique de Montréal, la Fédération canadienne des contribuables, le Frontier Centre for Public Policy ainsi que le Centre Manning pour le renforcement de la démocratie.

« L’actuelle formule de péréquation n’encourage pas les provinces pauvres à exploiter certaines de leurs ressources naturelles parce que la pénalité financière qui en découlerait est trop importante. Au cours des prochaine semaines, nous prévoyons présenter une proposition constructive afin de remédier à la situation », a affirmé Michel Kelly-Gagnon, président de l’Institut économique de Montréal (IEDM).

« Telle qu’elle existe aujourd’hui, la péréquation crée un immense fonds avec des sommes que  les groupes d’intérêts, incluant les syndicats, les entreprises, les provinces et même les partis politiques fédéraux, cherchent à s’accaparer pour leur propre bénéfice. Ceci doit cesser », déclare Charles Cirtwill, président-directeur général de l’Atlantic Institute for Market Studies (AIMS). « Nous chercherons à trouver des moyens d’atteindre l’objectif de la péréquation tout en mettant fin aux jeux de coulisses et à la faible imputabilité ».

 

« Les déséquilibres causés par le système actuel sont préjudiciables tant pour les provinces qui reçoivent des paiements de péréquation que pour celles qui contribuent au programme », a déclaré Gregory Thomas, directeur des sections fédérale et ontarienne de la Fédération canadienne des contribuables. « Les décideurs ne semblent pas avoir de plan pour régler le problème. Si cet enjeu n’est pas mis de l’avant dès maintenant, nous risquons de voir la situation persister pendant une autre période de sept ans. »

Les membres de la coalition ont tous comme objectif d’apporter une contribution positive aux débats liés aux politiques publiques canadiennes en favorisant l’éducation des citoyens et des décideurs et en proposant des solutions aux problèmes actuels.

Ils publieront de façon indépendante des commentaires, des notes d’information et des études au cours de la prochaine année afin d’examiner des solutions de rechange au système actuel de péréquation et de paiements de transfert. Les organismes membres s’efforceront de sensibiliser la population canadienne à l’importance de cet enjeu pour la santé économique à long terme du pays.

Les membres de la coalition continueront de travailler de façon indépendante sur leurs propres projets, qu’ils soient liés ou non à la question des paiements de transfert. La raison d’être de la coalition est de promouvoir les travaux de ses membres pour qu’ils attirent davantage l’attention aux quatre coins du pays.

Pour obtenir davantage de renseignements :

Ariane Gauthier, coordonnatrice des communications de l’Institut économique de Montréal –
bur. : 514 273-0969 ext. 2231, cell: 514 603-8746, courriel : agauthier@iedm.org

Gregory Thomas, directeur des sections fédérale et ontarienne de la Fédération canadienne des contribuables – bur. : 1-800-256-0442 cell. : 613-295-8409

Joanne Marcotte, Co-fondatrice du Réseau Liberté-Québec – 418-875-1678

Peter Holle, président du Frontier Centre for Public Policy – bur. : 204-957-1567

Charles Cirtwill, président-directeur général de l’Atlantic Institute for Market Studies –
bur. : 902-429-1143 ext.225, cell: 902-489-7699, courriel: charlescirtwill@aims.ca

Darrel Reid, vice-président du Manning Centre for Building Democracy – bur. : 403-255-08100